Ce travail est une recherche pour les catalogues d’exposition de la Halle Saint Pierre, le haut lieu de l’art brut parisien. Faisant suite à la création de l’identité visuelle du lieu, il reprend les notions précédemment développées de jeux de miroirs et de typographies retournées. 3 pistes ont été explorées :

* Dans la première, créée sous forme de miroir, la quatrième de couverture permet de découvrir le contenu de la première de couverture.

* La seconde nous questionne sur le fait que cet art soit méconnu, ce a travers une système de découpe et de caches.

* Le troisième s’inspire de la notion d’accumulation, très présente dans l’art brut.